Et si vous utilisiez votre TV pour exposer vos photos ?

Il y a plusieurs années, quand j’ai décidé d’acheter ma première TV 4k, j’avais en tête comme usage principal une utilisation particulière : un grand cadre photo numérique haute résolution…

La télévision, part ses caractéristiques, est resté longtemps un appareil à usage unique, celui de regarder les émissions diffusées ou enregistrées, comme les séries, les films, ou les spectacles. Aujourd’hui, la TV a bien évolué en performance, elle peut recevoir des périphériques de stockage, se connecter à Internet, afficher une interface élaborée et même être équipée d’un système d’exploitation avec des logiciels (Android TV). Encore assez peu de personnes y pense, mais la TV est devenue par ce biais un formidable appareil à visionner les photographies.

La connectique :

En premier lieu, c’est l’apparition des ports USB qui a beaucoup joué dans ce sens. En permettant de connecter une clé ou un disque dur externe, la TV permet alors très facilement de visionner des photos, par défilement manuel ou même en diaporama automatique. Mieux encore, en dehors des capacités de lecture intégrée, le téléchargement et l’usage d’application de visionnage permettent d’afficher et de contrôler au mieux les périodes de défilement, ou même les formes (cadre avec effet relief par exemple). C’était basiquement ce que les cadres photos numériques vendus dans le commerce proposaient de faire, mais souvent avec des performances désastreuses. Les couleurs n’étaient pas très fidèles, la résolution très basse, et l’angle de vision drastiquement limité. Heureusement, ces cadres photos numériques ont perdu rapidement leur succès avec l’apparition dans presque tout les foyers des tablettes tactiles, qui, accompagnées d’un petit support type chevalet, pouvait en faire tout autant, voire beaucoup mieux. Mais alors en quoi la TV serait une bonne alternative, puisque beaucoup utilisent encore majoritairement le téléphone, la tablette, ou l’ordinateur pour visionner des photos ?

Les performances :

Avant de rentrer dans la technique plus approfondie, il faut souligner que la TV tient une place fixe, de part son encombrement, dans votre pièce de vie et pour la plupart du temps le salon. Elle est donc présente en permanence, fait finalement partie du décor de votre maison, fixée au mur ou posée sur un joli meuble, toujours à portée de vue par tous les occupants de la pièce, ce qui rend son usage de diffusion photo totalement idéal.

Parlons maintenant un peu plus technologie. Beaucoup de TV ont une définition full HD (1920 points affichés en largeur, et 1080 en hauteur), et peuvent, si elles ne sont pas trop grandes, vous permettre d’admirer vos photos avec une bonne sensation d’image. Mais de plus en plus de foyer décident de s’équiper de TV 4K, qui ont alors deux fois plus de points d’affichage en largeur, comme en hauteur, ce qui multiplie au final par quatre le nombre de points sur une même surface d’affichage. Avec cette quantité de point, environ 8 millions, et à une distance même proche de la TV, le pouvoir séparateur de notre oeil est dépassé. Les pixels jusqu’alors visibles et la sensation d’image virtuelle disparaissent, pour donner l’impression d’observer la réalité. Il n’est alors plus possible de faire la différence, et votre TV se transforme ainsi en un magnifique poster, avec une image de très bonne résolution et un éclairage constant.

Pour conserver cette sensation où le nombre de points affichés par l’écran dépasse la limite de l’œil, il faut un recul nécessaire de la TV 4K d’au moins :

  • 0,75m mètre pour une TV 43 pouces (109cm de diagonale)
  • 1 mètre pour une TV 55 pouces (139cm de diagonale)
  • 1,3 mètres pour une TV 65 pouces (165cm de diagonale)
  • 1,5 mètres pour une TV 75 pouces (190cm de diagonale)

Ce n’est pas tout. A l’exception des modèles d’entrée de gamme, la qualité est devenue largement acceptable pour visionner des photos. La quantité de lumière est très bonne, le contraste bien prononcé, les couleurs assez équilibrées, et de toute façon réglables. Votre TV est équipée en prime, dans le menu de réglage de l’image, d’un mode neutre, ou « photo », afin de profiter d’une image où la saturation des couleurs n’est pas trop exagérée. Attention de vérifier que le réglage de netteté n’est pas trop poussé, au risque de perdre la douceur des photos. Bien sûr, ne perdons pas de vue que la qualité d’affichage dépendra de la qualité de restitution de votre télévision. Elles ne sont pas toutes égales selon l’investissement financier. La qualité de restitution des couleurs, le contraste, autant que la qualité des dégradés dépendront du matériel, du processeur et du logiciel utilisé par le fabricant.

Pour aller plus loin, le type de rétro-éclairage :

Loin de moi l’idée de comparer une TV et la conseiller en substitution d’un écran professionnel parfaitement calibré, mais autant pousser un peu plus les explications sur les modèles de TV qui rendront grâce au mieux à vos photographies. Oublions les écrans plasma d’une certaine époque, et passons directement aux TV LCD disponibles actuellement sur le marché. Le concept, de manière simplifiée, c’est une dalle de cristaux liquides qui affiche une image en couleur. Et pour la voir (et oui, car elle n’émet pas de lumière), il faut un éclairage par l’arrière qui illuminera l’écran. Celui-ci, et selon bien sûr le tarif de l’appareil, sera plus ou moins élaboré. On peut se contenter d’une simple barre de LED en bas, ou tout autour de l’écran (Edge Led), qui projettera sa lumière sur toute la surface, mais forcément avec plus d’intensité sur les bords de l’écran que sur la partie centrale. Le résultat ? Une photo d’un beau ciel bleu homogène apparaîtra plus clair à un endroit qu’à un autre, faussant ainsi le rendu original de votre cliché. Qu’à cela ne tienne, les TV qui sont équipés du « Full LED », possède une grille de diodes qui vont émettre directement depuis toute la surface arrière de l’écran, limitant ainsi au mieux les zones trop éclairées des zones qui ne le sont pas assez. Le résultat sera une image éclairée de manière homogène, et pour les modèles les plus poussés, pourra même encore augmenter le contraste en éclairant et éteignant l’éclairage par zone de votre photo, pour des noirs plus prononcés ou des blancs plus éclatants selon chaque photo projetée.

 

TV Edge Led Illustration d’une TV à rétro-éclairage Edge Led

TV Full Led Direct Led

Illustration d’une TV à rétro-éclairage Full Led (ou direct Led)

 

OLED, le contraste par excellence :

Mais tous ces stratagèmes pour limiter les écarts d’éclairages, conservent un petit problème de fond, si l’on peut dire dans les deux sens du terme. Même si le rétro-éclairage devient parfaitement homogène, il reste un éclairage. Si nous décidons d’afficher une image avec des prépondérances de noir, la dalle LCD affichera la bonne image, mais le rétro-éclairage, aussi bien maîtrisé soit-il, aura la fâcheuse tendance à éclairer cette zone, la transformant ainsi en un pâle gris, et non pas en noir absolu. C’est là qu’intervient la technologie OLED. Ici, plus de rétro-éclairage. La dalle LCD composée de millions de pixels qui nécessitaient d’être éclairée, et alors remplacée par un système de millions de diodes d’affichage d’image, qui elles, émettent directement la lumière colorée correspondante. Ainsi, plus besoin de rétro-éclairage. Et si une partie de l’image est noire, les LED émettrices ne s’allumeront tout simplement pas à cet endroit-là, rendant cette portion d’un noir le plus absolu possible.

TV Oled Sony Bravia

Illustration du rendu d’une TV Oled à gauche, et d’une TV LCD rétro-éclairée, à droite. La différence est énorme pour le rendu des noirs, du contraste général, et des couleurs.

Quand les marques prennent les devants :

Samsung, dont la qualité d’image en rapport avec ses prix bas fait souvent défaut face à ses concurrents, à décidé commercialement de mettre en avant la possibilité de se servir de sa TV pour autre chose que de regarder des films. Et la mise en oeuvre est plutôt intelligente : bord de la TV à dimension égale et personnalisable avec différentes couleurs de bois de cadre, design avec fils cachés, pour retrouver pleinement la sensation d’un cadre photo gigantesque. Bien sûr, pas besoin de se cantonner au Samsung The Frame pour transformer sa TV en cadre photo, d’autant que d’autres marques, Sony en tête, proposent actuellement des qualités d’images très supérieures, mais force est de constater que l’intégration et la fixation murale sans fil apparent augmenteront bien évidement cette sensation. Il suffisait d’y penser …

TV Cadre photo

La TV peut donc se transformer facilement en une petite galerie d’art, qui afficherait en très grand, à volonté et au cours du temps, des œuvres et des photographies différentes. On peut imaginer facilement, que parfaitement intégrées dans les salons, et fixées au mur sans câble apparent, les TV serviront aussi prochainement à fournir l’illusion de fenêtres donnant sur des paysages bien plus merveilleux que nos malheureux bâtiments grisâtres de certaines grandes villes, changeant virtuellement de lieu en fonction de nos goûts et de nos envies. Alors profitons-en, soyons créatifs pour notre pièce de vie, et exploitons notre TV dans toutes ses possibilités …